Une infusion avec Alix Mobuchon de Racine Paris

Alix, peux-tu nous parler de ton parcours professionnel avant Racine Paris ?
Avant de me lancer dans l'aventure qu'est Racine Paris, j'ai travaillé pendant 15 ans dans la publicité et la communication au sein de médias tels que Lagardère, Ubi bene ou encore Konbini. J'ai été en charge pendant de longues années de Nike France pour qui j'ai organisé des événements de grande envergure.

Pourquoi les fleurs alors ? Et en quoi ton projet Racine est-il singulier ?
Je crois qu'au final je m’étais éloignée de ce qui m’animait le plus dans le métier de la communication et de la publicité... à savoir le côté créatif. Cette créativité me manquait foncièrement dans les dernières années et mon congé maternité fût un déclic pour me lancer enfin dans un projet personnel avec au coeur la création et les fleurs. J’ai toujours adoré les fleurs, pour moi il s'agit d'un élément simple et peu coûteux qui va tout de suite venir habiller un intérieur et donner un petit supplément d’âme. A l'époque, j’étais un peu frustrée par l’offre du marché, avec d’un côté une offre en ligne très poussiéreuse, pas très moderne, pas très rapide, peu créative et souvent chère et, de l’autre, des artisans fleuristes de proximité où, si je trouvais ce qui me plaisait, les prix s’envolaient immédiatement. Avec l’arrivée des offres de services comme Uber, Deliveroo,… qui permettaient de recevoir en quelques clics, en quelques heures ce dont on avait besoin, je me suis dis qu’il y avait un service à créer dans l’univers de la fleur pour la rendre facilement accessible en terme de proximité, mais aussi en termes de prix. Et puis il était très important pour moi de proposer des bouquets différenciant, des bouquets sauvages comme j'aime à le dire dans lesquels on retrouve une multitude d'essences qu'on a peu l'habitude de trouver chez un fleuriste et issues pour la plupart des producteurs d'Île-de-France. C'est comme ça qu'est né Racine Paris :  des bouquets sauvages différents chaque semaine, livrés à vélo dans un délais de moins de 4h sur Paris et sa petite couronne, le tout à un prix abordable.

Quelles sont les 3 plus belles rencontres que tu aies faites depuis la création de ton projet ?
- Cécile Fricker Lehanneur fondatrice de Band of sisters, un réseau de femmes issues du monde de la création, de la communication, de la food et du bien-être. C'est un précieux réseau sur le plan professionnel mais aussi et surtout sur le plan humain. On y décompresse, on y rencontre de supers nanas, on y découvre de supers marques avec qui, si l'opportunité se présente, on sera peut-être amené à collaborer, on y trouve du soutien, des conseils,...bref c'est une bande de copines sur qui l'on peut compter et avec qui l'on s'entraide parce qu'à plusieurs on est clairement plus fortes.

- Céline Perrin qui travaillait chez les Mauvaises Graines et avec qui j'ai énormément collaboré sur des évènements plus rock'n'roll les uns que les autres. Céline est bourrée de talent et d'énergie, elle ne s'arrête jamais... J'aime énormément collaborer avec elle, on se ressemble beaucoup dans notre manière d'être et de travailler. Elle est un soutien et est de bons conseils, ce qui est précieux quand on se lance dans l'entreprenariat toute seule.

- Mon associée, Clémence Plantain. Car trouver une ou un associé en qui tu peux avoir entièrement confiance, avec qui tu es sur la même longueur d'ondes et avec qui tu sais que l'aventure va grandir pour le meilleur, tout cela n'est pas chose facile et pourtant cette rencontre l'a été.
Et puis il y a la famille et les ami(e)s qui vous sont d'une aide, d'un réconfort et d'un soutien sans limites et c'est certainement eux qui m'ont donné et me donnent chaque jour la force et le courage d'avancer.

Quels sont les 3 moments les plus exaltants de l'aventure ?
- Le jour où mon site internet www.racine-paris.fr a été mis en ligne et que l'aventure a concrètement débuté avec les premières commandes.

- Le jour où des marques emblématiques comme Bottega Veneta, Tudor ou Dior font appel à tes services. Tu te dis que tous tes efforts n'ont pas été vains et tu peux alors être fière de ce que tu as accompli jusqu'à maintenant .

-  Et enfin le dernier qui est un nouveau chapitre à venir à la rentrée...un nouveau site, une nouvelle offre, un nouvel atelier, de nouvelles aventures.

Tu as un mari et un petit garçon... Raconte-nous comment tu gères tes journées et comment tu décompresses ?
Lorsqu’on lance sa boite on pourrait très vite se retrouver à bosser 7 jours sur 7 et 24h sur 24. On ne déconnecte jamais vraiment, et encore plus quand on est sur le digitale. Alors il y a deux règles que je m’impose. Rentrer au plus tard à 18h30 pour profiter de Raphaël après la crèche. Lui donner son bain, le faire dîner, jouer un peu avec lui et lui raconter des histoires avant le coucher et déconnecter complètement le dimanche pour être à 100% dédiée à mon fils et mon mari. et puis je m'octroie un vrai break l'été pour rattraper tous les moments que je n'ai pas pu partager avec eux durant l'année et pour recharger les batteries.

Tes adresses parisiennes fétiches ?
- Lengué, le meilleur japonais de tout Paris prés de Saint-Michel.

- Avec les kids et le retour du soleil, la gastro-guinguette À la folie dans le parc de la Villette. Une maman de la crèche m'a fait découvrir il y a peu cet endroit, c'est le paradis des enfants et des parents :  musique, pique nique, barbecue et plein de jouets et d'espace pr les kids.

- Dans le 11ème, près de notre atelier, le bistrot l'Armagnac : des plats de qualité et authentiques dans un décors de bistrot de quartier comme je les aime.

-Coté boutique, je n'ai plus le temps de faire de shopping alors maintenant je le fais en ligne. Mon site fétiche: Arket pour acheter des fringues pour toute la famille et des objets et accessoires pour la maison.

- Je n'ai plus trop le temps non plus de faire les brocantes ou dépôt vente, ce que j'adorais.  Je conseillerais alors April in LA : le site d'une amie installée à Los Angeles qui chine des objets et surtout des vases vintage de dingue ! Il y a aussi les voyages pour ramener des objets en tout genre.

Et pour finir, la classique : quelle est ton infusion préférée ?
Fantasma, aussi belle à regarder que bonne à déguster. J'aime beaucoup ses notes citronnées et gingembrées. J'aime également les Bouillons que j'utilise dés que je fais cuire des pâtes ou des légumes.

Crédit photo Jonathan Kluger